22 août 2011



A propos de l'auteur :

wexperience Sylvain Lys est responsable des projets d'optimisation pour Wexperience. Il est en charge des campagnes d'ABtesting et de la conception d'interface avec pour objectif l'augmentation des taux de transformations et de la performance globale des sites et applications marchandes.



Tous les mots-clefs :

air france Android bug cro e-commerce e-merchandising ecommerce emerchandising ergonome Ergonomie expérience client expérience utilisateur eyetracking fiche produit formulaire gestion erreur html5 job jobs Leboncoin Lunette magento marketing mobile opodo Optimisation optimisation conversion oscaro reponsive design Stage stratégie tactile tests A/B Tests utilisateurs transformation utilisabilité ux voyage

Liste produit et représentation visuelle du scroll

Un scroll original et pratique

L’article de Geoffrey Dorne sur le nouveau service de Google « What Do You Love ? » a mis en évidence le module de scroll utilisé dans la page. Ce système visuel, toujours visible, permet de savoir où l’on se situe dans la page et ce qu’il nous reste à parcourir. Il est également possible de contrôler le scroll en déplaçant le rectangle bleu symbolisant ce qui est visible sur la page. Google nous propose ici une fonctionnalité originale et pratique lors de la consultation d’une page très longue.

Scroll du service de Google What do you love

Le scroll selon Google

Une utilisation possible en e-commerce ?

Si la plupart des sites e-commerce répartissent leur offre sur plusieurs pages, certains sites proposent une liste produit infini. C’est le cas du site de Stella McCartney.
Il peut être intéressant ici de proposer à l’utilisateur un indicateur visuel pour lui permettre de connaître le nombre restant de produit à afficher. Cela peut être également un indicateur de repérabilité pour l’utilisateur qui pourra retrouver facilement un produit qui lui plaisait en connaissant sa position dans la page.

Que pensez-vous de cette fonctionnalité ? En voyez-vous l’utilité ?

 

6 commentaires

  • Susokary dit :

    Personnellement, je suis assez fan.
    ;]

  • Dans le cadre d’un listing produits très très long (ou infini) cela peut être une super idée en effet !

  • charleslp dit :

    Je l’ai brièvement évoqué dans mon article au sujet de WDYL : http://uxui.fr/2011/08/google-wdyl-what-do-you-love-a-quoi-ca-sert/

    Je trouve ce module bien réalisé, mais son utilité m’échappe un peu.
    Pour scroller ? La roulette de la souris (sur ordinateur) et le glissement du doigt (sur mobile, tablette) seront majoritairement utilisés. Peut-être sur d’autres médias.
    Pour indiquer sa position sur une page ? Pour cela il faudrait que la zone des blocs gris représente fidèlement le contenu du site, or ce n’est pas le cas (mais ce n’est pas trop important). Par ailleurs, les dimensions du contour bleu du module, censé représenter la zone affichée à l’écran, ne sont pas revues en fonction de la taille du navigateur (un test « extrême » avec une fenêtre Safari de quelques pixels de haut permet de le constater, cf. http://uxui.fr/img/wdyl.png : le module montre que 2 lignes de contenu sont affichées alors que ce n’est pas le cas.)
    Cela dit effectivement, le module donne une indication (floue) du positionnement du visiteur sur toute la hauteur du site. Mais la scrollbar du navigateur remplit déjà cette fonction, alors ?

    On pourrait presque parler d’aveu d’échec : la mise en page par blocs est tellement peu lisible qu’il faut un nouvel indicateur pour aider le visiteur à se repérer ! J’exagère un peu, évidemment. ;)

    Cela dit (bis) son utilisation est plutôt agréable.

    • Sylvain dit :

      Merci de votre commentaire !

      Cet article est plutôt une base de réflexion et d’inspiration pour les concepteurs d’interfaces, je n’ai pas poussé l’analyse très loin concernant l’intégration de ce module. Il a ses faiblesses mais je pense que les développeurs de Google étaient plus dans une optique d’expérimentation lorsqu’il ont lancé ce service. J’aime bien repérer ce genre d’expérimentation pour les avoir à l’esprit pour des projets de conception futurs.

      Contrairement à la scrollbar on a une indication de la disposition des éléments. Les rectangles agencés 3 par 3 indiquent comment sont agencés les modules. Cela convient généralement à l’agencement des listes produits sur les sites e-commerce donc l’intérêt de reprendre ce module dans ce contexte m’apparaît pertinent. Pour aller plus loin on peut envisager que les rectangles changent de taille lorsqu’un mode d’affichage différent est choisi (comme sur 3 suisses belgique : http://www.3suisses.be/fr/F-10024-chemisier,-tunique-habillement-femme.htm – cliquez sur les t-shirts). Cette fonctionnalité peut aussi ne pas prendre en compte le footer et header du site et ainsi donner une véritable indication de la longueur de la liste produit. Bref tout cela n’est que pistes de réflexions et je serai ravi de voir un site e-commerce expérimenter la chose ;)

  • Olivier dit :

    Pour ce qui est de l’usage de la molette, les tests que nous menons régulièrement montrent que son adoption n’est pas si majoritairement adoptée.

  • charleslp dit :

    Roulette ou scrollbar du navigateur, je voulais dire.